Accueil > Infos patient > Les maladies des gencives > Suite au traitement vos gencives se sont rétractées

Suite au traitement vos gencives se sont rétractées


La rétraction des gencives suite au traitement parodontal est normale. Elle signe le retour à un état sain.

L’objectif du traitement parodontal est la disparition de la poche parodontale qui peut se faire par :
• Régénération de l’os perdu : l’os progresse et se repositionne 3 millimètres sous la gencive.
• Rétraction de la gencive : la gencive se rétracte pour rejoindre le niveau osseux et se repositionner 3 mm au dessus.
En général, la disparition de la poche se fait par les deux phénomènes conjugués sans que l’on puisse le savoir à l’avance.

           

 

 

Pourquoi la gencive s’est-elle rétractée ?
La rétraction des gencives est un phénomène inévitable car il n’est pas possible de régénérer tout l’os perdu.
Lorsque vous souffriez de parodontite, la gencive était rouge et gonflée par l’inflammation : ce gonflement masquait les effets de la pathologie.


Avec le traitement, vous avez jugulé l’inflammation : la gencive a dégonflé et elle s’est rétractée tout naturellement pour se repositionner à 3 mm de l’os qui la soutient. La situation est saine.

 La rétraction de gencives vous pose un problème esthétique, que faire ?
• Dans les secteurs antérieurs, la rétraction des gencives peut entraîner l’apparition de triangles noirs entre les dents.
• Les dents peuvent aussi paraître plus longues.
• Le seul moyen de pallier à ce problème est de tricher prothétiquement.
• La réalisation de couronnes en céramique peut être indiquée pour venir fermer les espaces entre les dents. 



A retenir
• Une rétraction des gencives est un phénomène inévitable en cas de la parodontite avancée avec des pertes osseuses importantes.
• C’est la condition sine qua non pour sauver vos dents.
• Elle signe le retour à une guérison de la maladie.


Dernière mise à jour le 18/04/2012
Auteur : Comité scientifique
Les informations fournies sur ce site internet sont destinées à améliorer, et non à remplacer, la relation entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.